Service de cotation en ligne

Cotation des véhicules d'occasion

Votre Cote Argus® personnalisée naît de l'influence de 4 valeurs :

•    Le cours moyen

•    La date de 1ère mise en circulation

•    Les options

•    Le kilométrage

Conditions générales :

  1. Année modèle : Jusqu’au 30 juin 2000, le cours-moyen argus® des voitures particulières d’occasion est fonction de leur année modèle, définie par l’arrêté du 2 mai  1979, modifié par l’arrêté du 27 mai 1997. A dater du 1er  juillet 2000, la notion d’année modèle est supprimée (décret n°2000-576 du 28 juin 2000).
  2. Cote personnalisée et valeur de reprise :

    La cote argus® personnalisée prend en compte le cours-moyen argus®, les options, la durée d’utilisation, le kilométrage parcouru, l’état général :

    1) Ajouter au cours-moyen l’éventuelle plus-value induite par la présence d’options majeures. La plus-value qui en résulte s’apprécie selon l’âge, l’état, les conditions de fonctionnement, le caractère utile ou agréable de ces options. Une valorisation automatique des principales options est proposée sur les services Minitel et Internet de l’argus.

    2) Tenir compte de la date de première mise en circulation.

    Lorsque le véhicule a été immatriculé avant ou après le milieu de la période de référence (mois-moyen), appliquer une moins-value ou une plus-value comme suit :

    - Si le même véhicule existe l’année précédente ou l’année suivante, mesurer l’écart entre les cours-moyens, options comprises, et appliquer la règle du prorata-temporis.

    - Si  le véhicule n’existe pas dans une autre année, appliquer sur le cours-moyen, options comprises, une + /- value de 1.3% par mois (1% pour les 4x4 de plus de 2 ans).

    3) Apprécier le kilométrage parcouru par rapport à la moyenne couramment admise, définie au paragraphe « état standard ».

     

    4) Au dessus du kilométrage standard, minorer le cours-moyen  de la manière suivante :

    (Cours-moyen + options+incidence directe de la mise en circulation) X 0,5% X nombre de tranches de 1 000km en plus du Kilométrage  standard. Au dessous du kilométrage standard, majorer le cours-moyen de la manière suivante :

    (Cours-moyen + options+incidence directe de la mise en circulation) X 0.25% X nombre de tranches de 1 000 km en moins du Kilométrage standard. (utiliser le même tableau et diviser par 2 le résultat obtenu).

    Très fort kilométrage : si le kilométrage parcouru est trop éloigné de la moyenne admise, il y a lieu de prendre en considération d’autres critères d’appréciation que le seul kilométrage (examen approfondi du véhicule, factures d’entretien, échanges d’organes, etc..). Cas particulier des véhicules 4X4 : la plus-value kilométrique sera à apprécier en fonction du type d’utilisation. Elle peut être annulée en cas d’utilisation intensive en mode tout terrain.

     

    5) Valeur de reprise : en cas de reprise par un professionnel de l’automobile, une déduction maximum de 15% pour charges et frais professionnels peut être appliquée.

    6) Déduire les frais éventuels de remise à l’état standard. Pour toute voiture que l’examen technique révèle inférieur à l’état  standard, la cote personnalisée est à diminuer des frais de remise en état avec des pièces d’origine de carrosserie, mécanique, pneumatiques et comprenant la main- d’œuvre. Un calcul automatique des frais de remise en état, prenant en compte le prix des pièces des constructeurs et les temps barèmes  de main-d’œuvre, est accessible sur les services Minitel et sur le web de L’argus de l’automobile.

    7) Autres éléments valorisants : si le véhicule bénéficie d’une garantie contractuelle, d’une extension de garantie, d’un contrat d’entretien vendus par le constructeur, ces éléments lui confèrent une plus-value proportionnelle à sa durée de validité.

     

    Accord amiable : en  fait de voitures d’occasion, malgré l’infinie diversité des cas particuliers, l’expérience montre que ces quelques principes sont de pratique courante. Considérés comme éléments d’information et d’appréciation, ils facilitent entre acheteur et vendeur la conclusion d’un accord amiable, aboutissement de toute transaction de gré à gré.

  3. Catégorie LUXE et hautes performances

    Les cours des GT et des sportives s'appliquent à des véhicules immatriculés en France en état standard, TVA incluse, équipements optionnels non compris, conformes à la législation en vigueur, soit : bon état de marche dont le bon entretien peu être justifié par le carnet d'origine, bonne présentation générales, pièces d'usure et pneumatique présentant  une usure inférieure  à 50%.

    Les GT et Sportives sont cotées suivant des années calendaires. La cote publiée est celle d'un véhicule immatriculé dans la période de référence et ayant parcouru  en moyenne 10 000 km par an. Ces conditions ne s'appliquent pas aux véhicules d'importations, même en provenance d'un pays membre de la communauté européenne.

    Accord amiable : en matière de voitures d'occasion, malgré l'infinie diversité des cas particuliers, l'expérience montre  que ces quelques principes sont des pratiques courantes. Considérés comme éléments d'information et d'appréciation, ils facilitent entre acheteur la conclusion d'un accord amiable, aboutissement de toute transaction de gré à gré. 

  4. Valorisation des options Options et packs: exemples de décotes par rapport au tarif constructeur (calcul précis lors du calcul de la cote)
  5. Véhicules utilitaires légers

    1) Cours Moyen

    Le cours-moyen s’applique à des véhicules utilitaires légers en état standard, soit : « Bon état de marche, entretien et présentation - Pièces d’usure et pneumatiques (non rechapés ni retaillés) présentant une usure inférieure à 50% - Dépourvus de toute inscription publicitaire»
    Les valeurs sont indiquées TVA comprise. Si un utilitaire n’a pas donné lieu à récupération de la TVA lors de son achat, son cours-moyen doit être divisé par 1,196 afin de correspondre à son montant hors taxes.  Les utilitaires sont cotés suivant des années calendaires. La cote publiée est celle d’un véhicule immatriculé au milieu de sa période de référence : juillet.

    2) Date de 1ère mise en circulation

    Si le véhicule a été immatriculé avant ou après le mois de juillet, appliquer une moins-value ou une plus-value comme suit : 
     
    • Si le même véhicule existe l’année précédente ou l’année suivante, calculer l’écart entre les cours-moyens et appliquer la règle du prorata temporis.  

    • Sinon appliquer une plus ou moins-value de 1 % par mois.

    3) Kilométrage

    Lorsque le kilométrage est inférieur au standard, la cote peut être majorée de 0,25 % par tranche de 1 000 km ou de 2,5 % par tranche de 10 000 km dans la limite de 10 %. Pour les kilométrages supérieurs au standard, il convient de minorer le cours-moyen de l’utilitaire avec ses éventuelles carrosseries ou aménagements de 0,5 % par tranche de 1 000 km excédentaires, ou encore de 5 % par tranche de 10 000 km.
    Exemple. Le cours-moyen d’un fourgon compact âgé de trois ans correspond à un kilométrage standard de 90 000 km. Si le kilométrage réellement parcouru est de 150 000 km, minorer de 30 % son cours-moyen. Si le kilométrage réellement parcouru est de 40 000 km (ou inférieur) majorer de 10 % son cours-moyen. Si le kilométrage est trop éloigné de la moyenne admise, il y a lieu de prendre en considération d’autres critères. 
    En cas de reprise par un professionnel, une déduction de 15% au maximum pour frais professionnels peut être appliquée.
    Pour toutes autres informations, veuillez  nous contacter.